Renouée du Japon

Reynoutria japonica Houtt., 1777

Classe : Equisetopsida Ordre : Caryophyllales Famille : Polygonaceae Sous-Famille : Polygonoideae Tribu : Polygoneae Genre : Reynoutria
Chargement...

  • 398
    observations

  • 49
    communes

  • 60
    observateurs

  • Première observation
    2002

  • Dernière observation
    2024
Acquier Claire - Andre Christophe - Aurière Anne - Basseras Charlotte - Bech Clara - Benoist Stéphanie - Berges Christophe - Bergès Christophe - Bergès Christophe (cbn Des Pyrénées Et De Midi-pyrénées) - Besson Germain - Buffard Eric - Caens Patrick - Camviel Roland - Cassou Fernand - Castera Marc - Cazaux Jean-luc - Chavagneux Frederic - Cherrier Marion - Christophe Bergès - Corriol Gilles - Dao Jérôme - Daval Gérard - Delafoulhouze Manuel - Denise Cyril - Dornier Xavier - Dupont Jean-marie - Empain Marc - Farand Etienne - Florence Etienne - Foutel Tom - Gazo Georges - Geay Virginie - Gerbet Charles - Guiguet Antoine - Jabiol Jérémy - Jupille Olivier - Lacaze Thibault - Laigneau Françoise - Lainé Maggy - Lavaupot Nadine - Leblond Nicolas - Leblond Nicolas (cbn Des Pyrénées Et De Midi-pyrénées) - Loiret Jérôme - Loos Maxime - Maingueneau Jeremy - Manhes Laurence - Maria-paz Costa-escribano - Olivier Jean - Penin David - Pichillou Simon - Prud'homme François - Rieucau Carine - Riffaud Alan - Rollet Sylvain - Rossier Dominique - Roussel Dany - Souriat Marion - Tournier Aila - Viot Hugo - Yoo Miyon Lee

Informations espèce

Importée d’Asie comme plante ornementale au début du XIXe siècle pour ses tiges élégantes garnies de feuilles en cœur, cette renouée est une des espèces considérées comme envahissantes en Europe occidentale et notamment en France. Robuste, la plante forme des colonies très denses qui « étouffent » le reste de la végétation. Importée sans maladie ni prédateur qui régulent naturellement la progression de l’espèce dans son milieu d’origine, l’espèce connaît en France une très forte expansion qui menace la biodiversité de certains milieux. Bien qu’étant la plupart du temps stérile sous nos climats, l’expansion rapide de cette espèce est due au transport de petits fragments de la plante (rhizomes ou boutures de tiges). Ce transport peut être d’origine naturelle (transport par les cours d’eau) ou lié aux activités humaines (engins de chantier par exemple). Elle fleurit d'août à octobre et peut atteindre 3m de haut.
Bocage et culture
Non renseigné pour le moment
Fallopia japonica (Houtt.) Ronse Decr., 1988 | Fallopia japonica var. japonica | Pleuropterus cuspidatus (Siebold & Zucc.) H.Gross, 1919 | Pleuropterus uzenensis (Honda) Honda | Polygonum cuspidatum Siebold & Zucc., 1846 | Polygonum cuspidatum Willd. ex Spreng., 1825 | Polygonum japonicum (Houtt.) S.L.Welsh | Polygonum reynoutria Makino, 1901 | Polygonum sieboldii de Vriese ex Meisn., 1856 [nom. inval.] | Polygonum zuccarinii Small, 1895 | Reynoutria hastata Nakai ex Ui, 1929 | Reynoutria japonica Houtt., 1777 var. japonica | Reynoutria japonica var. uzenensis Honda | Reynoutria yabeana Honda, 1932 | Tiniaria japonica (Houtt.) Hedberg, 1946

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles